Vous lisez actuellement
Tout est bon dans le poireau

Tout est bon dans le poireau

Le zéro déchet, c’est aussi synonyme de réduction du gaspillage alimentaire, de consommer moins mais mieux. Pour la cuisine, ça veut dire acheter moins, et utiliser plus ce qu’on a, par exemple toutes les parties des légumes, y compris les épluchures !

Vous vous dites que ça n’a pas l’air terrible ?
Que ça n’est pas pour vous ? Vous vous demandez qui peut bien avoir envie de manger des « déchets » alimentaires ? Et si vous essayiez, juste pour goûter, quelques recettes basiques et vraiment délicieuses ? Pour vous initier à cette « cuisine antigaspi » et changer de regard sur ce qui peut être perçu comme des déchets alimentaires, rien de mieux que le poireau : c’est un légume magique dont toutes les parties sont comestibles, alors qu’on n’utilise que le blanc, la plupart du temps.

Les racines ont un goût incroyable 

Il suffit de les faire frire à la poêle, et lorsqu’elles sont dorées, elles deviennent croquantes. On ajoute un peu de sel, et vous obtenez des chips de racines de poireaux : succès garanti auprès des enfants, excellent moyen de leur faire apprécier le poireau. Le seul problème, c’est que ça a le goût de trop peu, c’est plus de la décoration : pour pallier ce problème, pensez à mettre les racines crues au surgélateur au fur et à mesure de votre consommation de poireaux, jusqu’à en avoir assez pour que ce soit plus consistant. 

Quant au vert ?

Il peut être cuisiné de la même façon que le blanc, mais si ça vous rebute, pensez aux soupes qu’il parfume délicatement. 

Ma recette préférée

Le bouillon de légumes en poudre version « antigaspi » 

  • Épluchures de légumes – bio et lavées (carottes, oignons, navet, courgettes, ail) et du vert de poireau coupé en morceaux. 
  • Faire sécher le tout au four à basse température pendant 1 h (ou sur un radiateur pendant plusieurs heures).
  • Ajoutez du sel et des herbes aromatiques séchées.Mixez, et transvasez dans un bocal pour la conservation.
  • Voilà, vous obtenez un bouillon de légumes fait maison, sans conservateur, sans huile de palme, sans maltodextrine, sans glutamate et autres exhausteurs de goût, dont vous maîtrisez la quantité de sel, et gratuit puisque vous aurez utilisé des parties de légumes destinées à être jetées.
  • Une petite cuillère à soupe de ce bouillon remplacera votre cube habituel.

Si après cet essai, vous souhaitez aller plus loin, le livre Les Épluchures de Marie Cochard vous donnera de nombreuses pistes, que ce soit pour les utiliser en cuisine, au jardin, ou en soins de beauté. 

Quelle est votre Réaction?
Incroyable
0
Intéressant !
0
J'adore !
0
Je n'aime pas
0
Triste
0
Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

© 2019 BIOVIF Magazine . All Rights Reserved.

Scroll To Top
{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}