Vous lisez actuellement
Quand lessive rimait avec simplicité

Quand lessive rimait avec simplicité

Petite, j’adorais le jour de la lessive : cela prenait toute la journée et ça sentait bon le savon. Pour moi, c’était jour de fête. Pour mes grands-parents, c’était jour de corvée… ! Mes grands-parents habitaient la cité jardin de Jette, dans une toute petite maison. Beaucoup de voisins du quartier avaient un lopin de terre près du chemin de fer pour cultiver quelques légumes.

Mon grand-père faisait les courses à pied ou en vélo. Il coupait le pain avec un grand couteau, le pain serré sur le torse. La maison n’avait qu’un robinet d’eau froide à la cuisine. Il n’y avait pas de chauffage central, juste un poêle à charbon, sur lequel on maintenait le café et la soupe au chaud. L’armoire garde-manger était à la cave, tandis que les confitures étaient stockées au grenier. Et les légumes étaient conservés dans la petite serre jouxtant la cuisine.

“ Les produits lessives et adoucissants sont parfois composés d’ingrédients perturbateurs endocriniens et cancérigènes ”

Le lundi était jour de lessive. Mon grand-père râpait un bloc de savon et ma grand-mère déballait un petit rouleau de bleu de méthylène ‘pour que le blanc soit plus blanc’. Mon grand-père jetait un seau au bout d’une ficelle au fond du puits pour remonter de l’eau douce qu’il déversait alors dans la grande lessiveuse mécanique en fer. Cette machine était constituée d’un cylindre dans lequel des pales tournaient à l’aide d’une manivelle, le tout était rempli d’eau bouillante et permettait de laver le linge grâce aux frottements de l’eau contre les fibres textiles, de la même façon que les lavandières frottaient le tissu contre la planche au lavoir. On appelait cette machine une ‘Barboteuse’.

Si je me souviens bien, par la suite, mon grand-père avait installé un petit moteur électrique pour actionner la manivelle car, à la main, c’était vraiment trop dur. Quand le linge sortait trempé de la lessiveuse, il était alors rincé puis envoyé dans l’essoreuse qui tournait très vite et rejetait l’eau dans un seau. C’était magique pour mes yeux de petite fille ! Ensuite, le linge était étendu sur un fil pour sécher dans la cour.

Que de changement depuis !

Les machines sont devenues électriques, puis électroniques offrant un panel d’options de lavage. Le bloc de savon naturel et biodégradable a été remplacé par la lessive en poudre puis liquide industrielle. Et au lieu de laver le linge à l’eau bouillante, on lave le linge à à peine 30°.

“ Comme disait ma grand-mère : ‘quand tu le fais toi-même, tu sais ce qu’il y a dedans !’ ”

Il n’y a plus de jour de lessive, mais bien 40 minutes de lessive pour un cycle. Quel gain de temps ! Et d’électricité ! Mais le prix à payer sera sanitaire et écologique ! Les bébés et jeunes enfants déclarent souvent des allergies aux produits lessives et aux adoucissants. Ces détergents sont composés d’ingrédients perturbateurs endocriniens et cancérigènes.

Ils sont également très polluants pour l’environnement. Sans compter le nombre de lessives que l’on fait par semaine contre une ou deux par mois autrefois ; cela représente une grande consommation d’eau et une grande masse de détergent rejeté dans la nature. Se serait-on perdu en chemin ?

Et si on revenait à un peu de bon sens ?

Non pas au temps des lavandières bien sûr, mais entre aujourd’hui et l’époque de mon grand-père, n’y a-t-il pas là un juste milieu ?

Peut-on faire une lessive saine et écologique avec une machine à laver contemporaine ?

La réponse est un grand oui !

  • Un peu de copeaux de savon de Marseille
  • Du bicarbonate de soude
  • Des cristaux de soude,
  • Quelques gouttes d’huile essentielle.
  • Pour le blanc, je rajoute du percarbonate de soude dans la machine.
  • À la place de l’adoucissant, un peu de vinaigre.

Fabriquer son produit lessive ‘maison’ c’est rapide, simple, économique, sain et écologique.

Geneviève Nyns
Animatrice
www.lesateliersdegen.be

Quelle est votre Réaction?
Incroyable
0
Intéressant !
2
J'adore !
5
Je n'aime pas
0
Triste
0
Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

© 2019 BIOVIF Magazine . All Rights Reserved.

Scroll To Top