Vous lisez actuellement
Les soupes crues… mais chaudes !

Les soupes crues… mais chaudes !

Les nutriments qui apportent la vie sont surtout les vitamines, les oligo-éléments et les enzymes. On les trouve essentiellement dans le cru, le germé et les jus. 

Les enzymes à quoi servent-elles ?

Les enzymes, c’est la vie ! Ce sont nos enzymes qui réparent les petits dégâts du corps au quotidien, lorsque nous en mangeons en suffisance. Les enzymes sont utilisées pour chacune des fonctions du corps incluant les activités physiques, mentales et émotionnelles. Le problème est que ces précieuses enzymes sont détruites par la cuisson lorsque la température excède les 45 °C. 

Une clé de l’alimentation saine et vivante va être la conservation de ces enzymes précieuses, naturellement présentes dans les fruits, les légumes et les germinations. Nous naissons avec un stock d’enzymes qui ne se renouvelle pas à moins d’en apporter par l’alimentation non transformée et vivante. Et nous épuisons cette réserve par une alimentation trop cuite et/ou raffinée…

Les soupes crues

Nous régalent en conservant presque intacte l’énergie du cru et ses enzymes. Elles sont plus énergétiques et beaucoup plus rapides (à la minute !) à faire que les soupes cuites. Avec de nombreux légumes crus, des verdures ou graines germées. 

Plusieurs vitamines, minéraux et phytonutriments peuvent résister à une certaine augmentation de température, mais ce sont les enzymes et les bactéries amicales (probiotiques) qui sont détruites par la chaleur. Toutefois, on peut chauffer les aliments en douceur, en veillant à ce qu’ils ne dépassent pas 45 degrés. On peut utiliser la « règle du petit doigt », si c’est trop chaud pour le doigt, c’est trop chaud pour les enzymes !

Avant de vous lancer, une règle importante à retenir : gardez bien à l’esprit que les légumes crus ont un goût plus prononcé et qu’il en faut beaucoup moins que lorsqu’ils sont cuits. Je pense aux oignons et à l’ail par exemple. Idéalement, il vous faudra un blender haute vitesse et puissant. De mon point de vue, c’est indispensable pour des soupes savoureuses et veloutées.

Comme pour une soupe cuite, l’important est de commencer avec un bouillon savoureux. à moins de faire vous-même un bouillon maison comme base, vous pouvez utiliser le miso ou un bouillon de légumes bio déshydraté pour un bouillon rapide. Vous pouvez également utiliser des fines herbes, algues en paillettes, levure alimentaire, tamari et épices pour donner du goût à votre bouillon. 

Pour une soupe plus onctueuse, on peut ajouter du lait ou de la crème végétale, une purée de noix ou un peu d’huile. Les garnitures peuvent aussi ajouter une touche originale et donner un peu de croquant : des fines herbes fraîches hachées, une pincée de Gomasio, une cuillerée de pesto, quelques pignons, un filet d’huile aromatisée, des graines germées, des légumes râpés…

Veillez à choisir des légumes que vous aimez avant de vous aventurer dans trop de mélanges. Tout ce qui est chou, aubergine et légumes racines, personnellement, je les préfère en jus ! Quelques exemple de légumes :  courgette, épinard, champignon (shiitake, mix des bois, pleurote…), cerfeuil, butternut, carotte, poivron, cerfeuil, brocoli…

J’organise régulièrement des ateliers sur le sujet. N’hésitez pas à prendre contact avec moi !

Quelle est votre Réaction?
Incroyable
1
Intéressant !
0
J'adore !
0
Je n'aime pas
0
Triste
0
Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

© 2019 BIOVIF Magazine . All Rights Reserved.

Scroll To Top
{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}