Vous lisez actuellement
Le coenzyme Q10 : Un antioxydant majeur

Le coenzyme Q10 : Un antioxydant majeur

Notre système immunitaire reste le meilleur garant de notre santé ! Pour l’aider à réagir de la manière la plus adéquate aux agressions, ajustons notre hygiène de vie, veillons à un équilibre nutritionnel optimal. Parmi les nutriments fondamentaux, indirectement indispensables à notre système immunitaire : le Coenzyme Q10, un élément clé pour notre énergie.

Le CoQ10 est aussi appelé Ubiquinone. C’est sous sa forme réduite, l’Ubiquinol, qu’il est biologiquement actif. Mais l’enzyme chargée de cela peut potentiellement perdre de son efficacité avec l’âge. 

Jouant le rôle de transporteur d’électrons ou d’antioxydant, il est d’abord un maillon crucial dans la chaîne respiratoire au sein de nos mitochondries (nos centrales énergétiques). À ce titre, il est capital pour la production de l’énergie cellulaire. Sa carence ou son déficit se traduisent directement par une moindre synthèse d’ATP (notre monnaie énergétique), une baisse d’énergie, de la fatigue, des douleurs musculaires. Améliorant la fonction mitochondriale, associé à d’autres micronutriments tels que les omega-3, le CoQ10 contribuerait à la lutte contre le DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge). En cas de prise de statines, il prévient l’apparition de douleurs musculaires. Le CoQ10 est aussi un antioxydant majeur, protégeant les membranes lipidiques des mitochondries de l’attaque radicalaire dont elles sont le siège lors de la respiration oxydative. Il protège d’ailleurs toutes les membranes cellulaires, recycle la vitamine E, elle-même bouclier contre l’oxydation des lipoprotéines circulantes comme par exemple le HDL, le LDL. Son caractère antioxydant sert de garde-fou à notre ADN contre les dommages oxydatifs. 

Par ses propriétés, il offre une protection cardiovasculaire(1) et neuronale(1). Il s’avérerait bénéfique en cas de dyslipidémie(2), de diabète de type II(2), de maladies inflammatoires(2) génératrices de radicaux libres comme Parkinson(1), Alzheimer. Par ses effets régulateurs sur la fonction endothéliale, le CoQ10 serait impliqué dans la régulation de la pression artérielle(2).

Les légumineuses comme le soja, les oléagineux comme les noix et les amandes, les légumes verts comme le brocoli et les épinards, les poissons gras comme la sardine et le maquereau, le bœuf et le poulet sont source de CoQ10. Son absorption dépend bien sûr de la qualité fonctionnelle du système digestif ; il est aussi conditionné par les aliments avec lesquels il est ingéré puisqu’il est liposoluble (soluble dans l’huile).

“L’âge, le stress, les infections, sont autant de facteurs réduisant notre capacité à synthétiser et à absorber le CoQ10 à partir de la chaîne alimentaire, augmentant le risque de déficit.” 

En conclusion, nous voyons que le CoQ10 est un élément clé pour « booster » notre énergie, pour répondre aux attaques excessives de radicaux libres. Cependant, c’est la synergie du CoQ10 avec d’autres nutriments comme par exemple la vitamine D, le zinc, le sélénium, le magnésium, le fer, les acides aminés apportés par notre assiette, qui permet à notre organisme de riposter adéquatement aux agressions.

Consultez votre professionnel de santé pour choisir un complément alimentaire afin d’éviter tout surdosage ou interférence avec d’autres traitements.

(1) Daniel Wuyts, tome 2, « Propriétés diététiques et médicinales de nos aliments et épices » pp. 471- 475

(2) Sangsefidi Z.S., Yaghoubi F., Hajiahmadi S., Hosseinzadeh M., « The effect of coenzyme Q10 supplementation on oxidative stress: A systematic review and meta-analysis of randomized controlled clinical trials ». Food Sci Nutr. 2020;8:1766–1776. https://doi.org/10.1002/fsn3.1492

Quelle est votre Réaction?
Incroyable
0
Intéressant !
0
J'adore !
0
Je n'aime pas
0
Triste
0
Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

© 2019 BIOVIF Magazine . All Rights Reserved.

Scroll To Top
{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}