Vous lisez actuellement
La myrtille : une petite baie amie de la vue

La myrtille : une petite baie amie de la vue

Le myrtiller est un arbuste dont on récolte les baies en général fin juillet. C’est un de mes fruits préférés car la myrtille a beaucoup de vertus santé, elle est très riche en polyphénols et en anthocyanes, aux vertus anti-oxydantes très intéressantes.

Toutes les personnes à risques de dégénérescence de la vue devraient consommer de la myrtille (rétinopathie diabétique, dégénérescence de la rétine…) ou quiconque voudrait améliorer son acuité visuelle nocturne et l’adaptation à l’obscurité. Car cette petite baie contient de la lutéine et de la zéaxanthine, deux  protecteurs de la vue. 

Elle exerce aussi une action bénéfique sur les capillaires, ces petits vaisseaux extrêmement fragiles dans certaines pathologies. Ce qui va favoriser une meilleure microcirculation oculaire et ainsi améliorer la vision, et parallèlement aussi la tendance aux varices, jambes lourdes, œdèmes et à la rigidité artérielle. Elle contient également de la vitamine K nécessaire à l’entretien du tissu osseux en prévention de l’ostéoporose. La consommation de myrtilles augmente aussi les taux sériques de quercétine aux propriétés antiallergiques et même anti-infectieuses. Riche en fibres, elle est intéressante pour le côlon, qu’elle désenflamme et normalise, son action antiseptique va freiner les ballonnements causés par les fermentations. Elle diminue aussi le développement excessif des colibacilles responsables des infections urinaires. 

Comme toutes les baies, les myrtilles ont un potentiel anticancéreux grâce à des composés particuliers qui ont une action chimio préventive. Leur grande quantité d’antioxydants et d’autres substances nécessaires prévient et freine la dégénérescence provoquée par les radicaux libres, ce qui va permettre également de protéger le cerveau du stress oxydatif et lutter contre le déclin mental. 

La myrtille contient aussi un antioxydant particulier, le pterostilbène dont l’activité et la structure moléculaire sont similaires au resveratrol, aux effets anti-âge. Fruit peu sucré et peu calorique et à l’index glycémique faible, la baie a des vertus sur l’amélioration du contrôle glycémique et de l’insulino-sensibilité, mais ce sont surtout les feuilles cueillies au printemps, à la montée de la sève, qui seront utiles.

Utilisation

  • Myrtilles fraîches, confitures de myrtilles pauvres en sucres, jus de myrtilles…mais il existe aussi en équivalent du fruit frais un concentré de myrtille sauvage en poudre, Myrti-Jade, dont les principes actifs sont concentrés jusqu’à 7 fois : 200 grammes sont équivalent à 1,4 kg de myrtilles fraîches ; 1 c.c./j mélangée à un yaourt, jus de fruits, fromage blanc…
  • Décoction : 4 c.s. de feuilles séchées dans un litre d’eau, à feu doux 10 minutes puis filtrer.
  • Bourgeon de myrtiller, qui va agir au niveau digestif, urinaire et oculaire, en remplacement de la décoction dans certains cas.

Il existe aussi des compléments alimentaires à base de myrtilles; assurez-vous qu’ils contiennent également un supplément d’antioxydants : lutéine et zéaxanthine.

Quelle est votre Réaction?
Incroyable
0
Intéressant !
0
J'adore !
0
Je n'aime pas
0
Triste
0
Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

© 2019 BIOVIF Magazine . All Rights Reserved.

Scroll To Top
{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}