Vous lisez actuellement
Hygiène auriculaire, une question un peu coton

Hygiène auriculaire, une question un peu coton

Nous connaissons tous cette expérience ridiculement jouissive du coton tige qui pénètre l’oreille nous libérant d’une démangeaison que rien d’autre (pense-t-on) ne peut stopper. Le mini coton libérateur vous gratouille de l’intérieur et… c’est booon. Oui MAIS !

La présence de cérumen dans l’oreille n’a rien d’anormale. Que du contraire. Le cérumen à même un rôle important à jouer. Effectivement, en tant que corps gras et liquide, il protège votre oreille et la nettoie naturellement. Il n’est donc pas crucial de l’éliminer sauf en cas de surproduction (qui indique sans aucun doute un problème sous jacent).

Le coton tige n’a vraiment pas sa place dans l’oreille ! Car ce petit ustensile repousse et entasse une partie du cérumen au fond du conduit. Du coup, plutôt que de nettoyer en profondeur, il ne fait qu’empirer les choses. On constate même chez certains utilisateurs quotidien du coton tige une augmentation du risque d’otites, de bouchons et de sinusites.

L’auriculothérapie entre en jeu. Cette pratique consiste à traiter certains maux par pression de différentes zones de l’oreille. Et bien justement. L’utilisation du coton tige peut simuler des zones que l’on devrait laisser en paix. Ainsi, à chaque fois que vous utilisez votre petit bout de plastique, vous risquez d’agir sur vos organes sans le vouloir avec tous les effets néfastes que cela peut avoir.

“ Ne vous amusez pas à faire des stocks, ce ne serait que repousser le problème”

La pollution. Des études montrent que le coton tige est une catastrophe écologique. Il n’est fait que de matières synthétiques, impossibles à recycler. D’autant plus que beaucoup de personnes le jette bêtement et simplement dans les WC. Où donc se retrouve votre coton tige souillé ?

Au fond des océans, dans le ventre des baleines et des poissons -ce pas un peu cher payé ? Vous avez sans doute entendu dire que le coton tige allait bientôt disparaitre des rayons des grands magasins. N’ayez pas peur, des solution existent. En voici quelques unes des plus courantes.

Quelques solutions alternatives

La fausse solution

  • Les sprays : Ils sont aussi à déconseiller fortement. En plus de libérer des gaz dans l’atmosphère, ils sont très froids. Leur utilisation peut donc aussi occasionner des rhums, des otites, etc…

Les vraies solutions

  • La bougie auriculaire : La bougie auriculaire se trouve en parapharmacie et dans certaines boutiques bio. Il s’agit d’une feuille de cire naturelle, roulée que l’on insère doucement dans le conduit auditif et que l’on allume. La chaleur va nettoyer l’oreille tout en douceur. En plus de ses avantages hygiéniques, la bougie auriculaire procurer détente et bien-être. Mais attention, il faut avoir un peu de temps devant soi.
  • Le cure oreille : Le cure oreille est un petit outil très pratique et inoffensif (il ne faut pas non plus y aller comme une brute) qui extrait le cérumen grâce au procédé de la visse sans fin. C’est un peu comme une mini foreuse manuelle. Il en existe de toute les formes et pour toutes les bourses, de la plus simple à la plus sophistiquée.

Pour ma part, je combine l’utilisation régulière d’un cure oreille avec une ou deux séances mensuelles de bougies auriculaires.

Finalement, je pense que c’est une bonne chose que ce maudit coton tige disparaisse. Fini la pollution (une partie en tout cas) et les otites que l’on pourraient facilement éviter. Il faudra sans doute une petite période d’adaptation à certains mais ce sera pour un mieux. Un conseil, n’attendez pas de ne plus trouver vos cotons dans le commerce et ne vous amusez pas à faire des stocks, ce ne serait que repousser un « problème » qui finira de toute façon par arriver.

Nicolas Dumont

Heilpraktiker

n.dumont@heilpraktiker.global

www.heilpraktiker.global

02.366 11 56

Quelle est votre Réaction?
Incroyable
0
Intéressant !
0
J'adore !
0
Je n'aime pas
0
Triste
0
Voir les commentaires (0)

Laisser un commentaire

© 2019 BIOVIF Magazine . All Rights Reserved.

Scroll To Top